Sportsaga Shop

Coupe du monde 1970 : les cartons jaunes utilisés pour la première fois

Si la Coupe du monde 1970 reste certainement la plus spectaculaire de l'histoire avec notamment une équipe brésilienne plus offensive que jamais dans une ambiance mexicaine brûlante de passion pour le football, c'est aussi celle de l'apparition des cartons jaunes et rouges pour notifier les avertissements et expulsions. On doit cette innovation à un anglais, ancien soldat de l'Artillerie Royale puis arbitre international dans les années 50 et 60 : Kenneth George Aston.

Avant 1970 les sanctions existent déjà et les joueurs sont avertis ou sommés de quitter le terrain par l'homme en noir de manière verbale. Ken Aston, qui a officié durant le mondial 1962 assiste en tant que spectateur au quart de finale de la Coupe du monde 1966 qui oppose l'Angleterre à l'Argentine. Une vingtaine d'années avant la guerre des Malouines et La Mano de Dios, Wembley est alors le théâtre d'un premier conflit entre les deux nations. Quelques jours avant la rencontre, le coach anglais Alf Ramsey qualifie les joueurs argentins d'animaux en raison de leur style de jeu brutal. Comme annoncé, le match se déroule dans une ambiance tendue avec de nombreuses fautes si bien qu'à son terme, malgré une victoire de son équipe, l'entraîneur britannique empêche que ses joueurs échangent leur maillot avec ceux des argentins. Mais c'est un incident particulier qui retient l'attention d'Aston et qui stimule sa créativité. Pendant le match, l'arbitre allemand Rudolf Kreitlein signifie au capitaine et milieu défensif argentin Antonio Ubaldo Rattín de quitter le terrain en raison d'insultes proférées à son encontre. Sanction méritée ou pas - Kreitlein ne parlant alors pas un mot d'espagnol - le joueur de Boca Juniors refuse de sortir et le match se trouve interrompu pendant de nombreuses minutes avant que Rattín, qu'on surnomme La Rata, ne soit expulsé de l'aire de jeu par deux policiers anglais !

Angleterre Argentine Coupe du monde 1966Angleterre-Argentine 1966, l'arbitre allemand ordonne à Antonio Rattín de quitter le terrain.

Sur le chemin de retour du stade, encore sous le choc du spectacle auquel il vient d'assister, Ken Aston, s'arrête à un feu rouge et, en s'inspirant de la signalétique des feux de circulation à base de couleurs, a l'idée des cartons jaunes et rouges qui seront ensuite adoptés par les instances du football et utilisés pour la première fois lors du match d'ouverture de la Coupe du monde suivante le 31 mai 1970 entre le Mexique et l'URSS. Cinq jaunes seront alors distribués durant le match, mais aucun rouge pendant tout le reste du tournoi et le système de cartons s'imposera par la suite dans de nombreux autres sports.

Ken Aston arbitre footballKenneth "Ken" Aston maîtrise aussi le language des signes.

écrit par Sportsaga 00:00

Catégorie :

Commenter

Archives

Sportsaga Magazine, le blog lifestyle qui vous parle de sport et de mode. Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine les dernières infos par email.